embraer d air caraibes

Modérateur: benjamin

embraer d air caraibes

Message par ctbel » Jeu Jan 05, 2012 4:32 pm

Salut , au derniéres infos l EMBRAER D AIR CARAIBES cessera toutes activitées en septembre 2012 . A suivre .
ctbel
 
Message(s) : 54
Inscription : Mer Avr 14, 2010 9:22 am
Localisation : guadeloupe

Message par benjamin » Mar Jan 10, 2012 4:38 am

Cela vaut dire que la ligne fermera, ou qu'il sera remplacé par un autre avion?

Je penche pour la première hypothèse: le taux de remplissage était si bas, réparti sur toute l'année, que je voyais mal cette ligne perdurer
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)

Message par le_webmestre » Mar Jan 10, 2012 7:10 am

De mémoire, il devrait être remplacé par un ATR: c'était le seul Embraer de la compagnie et son remplacement pose problème en cas de panne, alors que Air Caraïbes possède plusieurs ATR.
FX GERARD, webmestre de Brasilyane.com
le_webmestre
Site Admin
 
Message(s) : 284
Inscription : Mer Juin 27, 2007 4:14 pm

Message par benjamin » Mar Jan 10, 2012 8:15 am

Curieux parce que les grandes visites pouvaient se faire au Brésil...

Enfin, il y a des impératifs commerciaux et techniques qui nous échappent
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)

Message par michel » Mar Jan 17, 2012 10:04 am

la ligne ne peut être que maintenue ,ne pas oublier la coupe du monde en 2014 .
michel
 
Message(s) : 112
Inscription : Mer Fév 06, 2008 7:23 am

Message par benjamin » Mar Jan 17, 2012 10:12 am

michel a écrit :la ligne ne peut être que maintenue, ne pas oublier la coupe du monde en 2014 .


Michel... 220.000 habitants en Guyane dont la moitié au moins ne bouge jamais, et l'autre moitié ne bougera pas forcément pour sauter d'un stade à l'autre au Brésil surtout à cette époque! Pour les Antillais idem, ca ne leur coûtera quasiment pas plus cher de rejoindre Rio en passant par Paris. Paris d'où ils auront, j'en suis sûr, des packaging permettant de suivre les matchs d'un site à l'autre. Ca se mettra en place entre l'Europe et le Brésil mais sûrement pas entre les Antilles Guyane et ce pays!

Vous croyez vraiment que c'est un argument commercial pour maintenir sous perfusion une ligne très déficitaire, que l'attente d'un événement ponctuel dans deux ans? Il faut garder en tête que la Guyane est à l'échelon du monde un trou du c.l à peine peuplé et que les entreprises n'ont pas vocation à perdre de smillions par philanthropie.

A la limite s'il y a 200 fondus de foot qui veulent suivre la Coupe, rien ne les empêche de s'associer pour demander un charter.
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)

Message par janot973 » Ven Jan 20, 2012 3:31 pm

Si la ligne CAY/BEL doit s’arrêter se n'est pas seulement du à la fréquentation, mais à la santé de la compagnie sur le régional !!! il risque d'y avoir d'autres destinations supprimées... en effet la "section" régionale ne va pas bien du tout, et bien sur, autant commencer par la moins intéressante.
Dommage qu'un partenariat avec une Cie Brésilienne sérieuse n'ai pas vu le jour... maintenant que le ciel Guyanais est ouvert...

LA solution serait peut être de reprendre la concession de aérodrome de St Georges de l'Oyapock et de faire venir une petite Cie du Brésil...

Si ça peut donner des idées à certains ! (au moins jusqu'à la fin des travaux de la BR156)...
janot973
 
Message(s) : 30
Inscription : Dim Avr 27, 2008 9:53 am
Localisation : Guyane Française

Message par benjamin » Sam Jan 21, 2012 4:39 am

Oui cette santé qui est mauvaise du fait de ce que des Cassandre comme moi disaient dès le début: pas assez de clients potentiels sur les dessertes locales!

Une ligne régionale St-Georges - Belém?

Plusieurs trucs s'y opposent. D'abord et sauf situation de "mayday" les avions internationaux se posent sur des aéroports internationaux, immatriculés IATA, ce qui suppose une infrastructure chère.
Ensuite quel intérêt pour les Guyanais, de se taper la route jusqu'à SGG quand ils ont déjà Cayenne Eboué? Quel intérêt pour les Brésiliens d'arriver à SGG et pas directement à Cayenne?

En outre l'aéroport de SGG est quasiment condamné, on va en récupérer faute de foncier disponible pour n'en garder (et ce n'est pas sûr) une piste sérieusement raccourci, incompatible avec des bimoteurs.

Et n'oubliez pas que les petits zincs à 20 ou 30 places, ça coûte plus cher au bloc siège que les jets. Ce sera toujours pareil, des prix délirants
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)

Message par janot973 » Jeu Jan 26, 2012 9:32 am

le ciel guyanais est ouvert aux Cies étrangères, et des monomoteurs (privés, je reconnais) se posent presque tous les jours à Félix Eboué. de toutes façons il y a des dérogations pour moins que ça ! exemple : Surinam airways.

les passagers sont près à presque tout pour payer moins cher, et faire 100 km pour éviter la BR, il y en a un paquet qui sont ok ! (moi le premier)

reprendre l’aérodrome d'OYP n'est pas une mince affaire, mais pas si utopique !!!

de l'argent gaspillé et des actions inutiles ; c'est d'avoir mis l’aérodrome de st Laurent du Maroni aux normes et de transporter par la route du carburant, de l’aéroport vers l’aérodrome !!! les vols d'air Guyane sont toujours sans passagers pour cette destination. mais bien sur ce trajet est subventionné par la région.

en plus la route est de loin meilleure que celle de ST Georges !!!

cette coopération dont on parle tant !!! ou est elle !!!
janot973
 
Message(s) : 30
Inscription : Dim Avr 27, 2008 9:53 am
Localisation : Guyane Française

Message par benjamin » Jeu Jan 26, 2012 9:54 am

Il n'y a aucun rapport entre des contraintes liées aux monomoteurs privés: aéro-clubs ou avions taxis et les vols commerciaux qui doivent avoir un PAX, sont soumis à des conditions de fréquence et de régularité normées sur le plan international.

Un monomoteur privé peut légalement se poser à F.E parce qu'il y a sur place PAF et douane. Il n'en a pas le droit (sauf mayday) ailleurs et d'ailleurs même quand on fait un tour en aéro-club comme passager non membre il faut embarquer à F.E quand bien même l'avion appartient au club de Kourou! Si tu pars avec un plan de vol en monomoteur, tu peux te poser légalement à Macapa, Belém, mais pas à Oiapoque (sauf urgence mais tu devras t'expliquer). C'est pareil dans l'autre sens.

La liaison de SLM ne peut qu'être déficitaire comme toutes les liaisons intérieures de Guyane. Elle sert à adosser la desserte des communes encore enclavées: Grand Santi et pourquoi pa sun jour Papaïchton si la piste en bon état entre ce bourg et Maripasoula ne voit pas le jour.

Pour "reprendre" Oiapoque" il faudrait qu'il y eut en permanence des services de la Pf (a minima) voire des douanes au moins volantes plus une connexion avec la receita federal. On peut rêver... Il n'y a tout simplement pas assez de gens à Oiapoque qui ont les moyens de se payer un vol aérien, et de macapa ceux qui en ont les moyens vont ailleurs que dans ce trou du cul du monde que constitue Oiapoque. Ce ne sont pas les qq dizaines de voyageurs de Guyane, pendant les vacances, qui rentabiliseront la ligne.

Les vols Oiapoque Macapa Belém ont cessé d'être rentables (s'ils l'étaient avant...) le jour où l'INFRAERO a fait respecter la loi internationale: pas de survol commercial de "milieu inhospitalier " (jungle) par des monomoteurs d'autant plus que les arrêts intermédiaires - tout comme Oiapoque - ne sont pas dotés d'iff: le vol ne peut se faire qu'à vue et en saison des pluies... ça craint. Deux fois j'ai fait demi tour pour Macapa et pourtant les pilotes brésiliens ne sont pas des tendres, en général.

Il n'y pas plus de vols Cay St Georges... parce que la région n'y tenait plus et parce que la commune non plus, qui tenait à récupérer une partie de la piste pour faire du foncier (SGG est marécageux, il faut tout remblayer, là c'est du dur)
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)

Message par janot973 » Jeu Jan 26, 2012 10:15 am

je parlais de l'aérodrome de ST Georges de l'Oyapock et non celui d'Oiapoque !!!
janot973
 
Message(s) : 30
Inscription : Dim Avr 27, 2008 9:53 am
Localisation : Guyane Française

Message par benjamin » Jeu Jan 26, 2012 10:26 am

janot973 a écrit :je parlais de l'aérodrome de ST Georges de l'Oyapock et non celui d'Oiapoque !!!


Je t'ai répondu... Il est réclamé en partie pour des raisons foncières et il faudrait lui donner un statut d'aéroport international.
Pour avoir une permanence minimale de 2 agents de la PAF (je n'évoque pas les autres services), compte tenu des 35h mais des 24h à couvrir (cas d'un vol de nuit, c'est la contrainte d'un international), de leurs vacances etc. ça fait 18 postes. Est ce bien raisonnable?
En quoi une ligne serait plus rentable en partant de SGG après 200km de bagnole, que de Cayenne où elle est ceinte d'une agglomération de 60.000 hab et reliée à toutes les autres communes?
Si on doit avoir une ligne régulière vers Macapa, pourquoi aller d'abord à SGG pour prendre un zinc que l'on peut prendre à CAY? Si de CAY ce n'est pas rentable, comment ça peut l'être de SGG?
Ce ne sont certainement pas les qq pékins de SGG qui vont la rentabiliser! (NB. J'en ai fait partie, de ces pékins, et j'appréciais OYA MCP. mais j'étais conscient d'être une anomalie statistique...)
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)

Message par roro » Jeu Jan 26, 2012 7:56 pm

Bonsoir,

Je me permets de rentrer dans le débat ! L'idée que nous propose Janot973 n'est pas si utopique qu'elle en a l'air. D'une part la ville de Saint-Georges se doit de trouver de nouveaux point d'intérêts car elle se trouve en dehors de la route menant au futur pont, d'autre part, il y a, en Guyane, des gens plutôt nombreux à faire la route jusqu'à Paramaribo pour prendre un vol KLM à destination d'Amsterdam pour ensuite prendre le train pour aller en métrople et ce, pour des raisons purement économiques. Air France, il y a quelques années durant a sentit le coup venir et a proposé une ligne Cay/Prbo, les billets se sont vendus comme des petits pains alors que la ligne aérienne n'a jamais vu le jour. Alors oui, il faudrait des investissements privés ou publics, alors oui, il faudrait créer des emplois, alors oui tout cela aurait un coût, mais en y réfléchissant un tant soit peu, comment dans un pays qui comptera 400.000 habitants ( officiellement soit le double actuellement ) dans quelques années, pourrions-nous faire l'impasse sur une demande croissante du trafic aérien ? Venant des deux côtés de la rive ! N'oublions pas que l'Amapa et la Guyane sont liées pour de diverses raisons ( économiques, culturelles, historiques, connexion Internet, etc ... ) et je connais des gens qui seront prêts à payer un peu plus cher pour faire 1h d'avion que 7-8-9 heures de route.
Il faut voir les choses à long terme, Guyane et Brésil sont liés. Et tant qu'a proposer autant faire que dénier.
roro
 
Message(s) : 1
Inscription : Jeu Jan 26, 2012 7:12 pm

Message par benjamin » Ven Jan 27, 2012 3:22 am

Je me retrouve à mon grand dam amené à me faire l''oiseau de mauvais augure alors que tout me porte à souhaiter le plus de bien possible tant à la Guyane qu'au Brésil. J'essaie juste de mettre des considérations objectives tant sur le plan de la faisabilité que sur le plan commercial.

D'accord, la Guyane, 400.000 habitants d'ici peu (encore que les prévisions démographiques dans tous les pays du monde, c'est ce qui s'infirme le plus dans un sens ou dans un autre d'ailleurs. En 1984 on me parlait d'une Martinique et d'une Guadeloupe à 800.000 habitants chacune...) Lyon, c'est beaucoup plus d'habitant que la Guyane, autrement friqués, avec un autre bassin économique autour et leurs connexions internationales via Satolas - hors quelques lignes phares comme NY et bien sûr la desserte européenne battent de l'aile! L'inter-europe marche mieux mais décline... au fur et à mesure des projets du TGV.

Mais quels habitants, quel pouvoir d'achat, quel désir de voyager et surtout quel pouvoir de voyager?

Faut-il rappeler que dans l'hexagone où le pouvoir d'achat moyen - même s'il est atone - est infiniment plus élevé qu'en Guyane, plus de la moitié des gens ne voyage jamais, que ceux qui voyagent le font pour moitié en famille d'abord pour des raisons humaines et ensuite... parce que ça coûte moins cher? Alors imaginez en Guyane où on a les gens qui rejoignent la diaspora et encore pas tous les ans, c'est trop cher, ou que la diaspora rejoint. Ça fait un sacré paquet de gens chez les voyageurs ça!

On se focalise sur le pont comme si c'était un élément moteur de développement, quand ce n'est que la lubie de deux présidents (Chirac et Cardoso ce jour là un peu fatigués et... euphoriques on va dire: ça tape, la Corona quand on redescend de Camopi asséché comme une outre et qu'on salue son grand ami que je connais depuis toujours, Mr Cardoso, le Président du MEXIQUE! [connerie de l'année selon VEJA]), qui ont lancé cette "belle et grand idée" sans l'ombre d'une réflexion stratégico-politico-économique.

Ce pont, c'est le fort du Désert des Tartares il faut avoir le courage de le reconnaître! C'est le Concorde sur le plan des investissements, en plus il n'est même pas le joujou technologique qu'était le Concorde!

Avec le rendement du quart du capital investi dans cette opération ridicule, on avait les sommes largement suffisantes pour faire un bac qui suffisait à faire passer gratuitement les rares véhicules qui en ont l'opportunité.

Déjà, les camions brésiliens seront des plus limités: standards USA pas adaptés aux standards européens qui ont cours chez nous (nb d'essieux, longueur maximale, poids maximal, empattement, etc.), pas la même législation sur les temps de travail des conducteurs, etc.

Je sais: "on va faire une zone de transbordement, les décharger à la frontière pour recharger de l'autre côté sur d'autres camions", bonjour la manutention, les coûts, le temps perdu.

Moi je préfèrerais mettre mes trucs dans un conteneur chargé n'importe où au Brésil (Manaus voire S. Paulo et déchargé direct au Degrad des Cannes... si j'ai quelque chose à vendre! Je ne vais pas passer par ce chemin des écoliers surréaliste, de pistes en terre avec bandits parfois assassins, tribus indiennes pas contentes, ponts qui crament ou s'écroulent, cela après des milliers de km de BR en état... moyen on va dire, et une traversée sur barge du plus grand delta du monde!

Ils vont vendre quoi nos amis brésiliens? Du manufacturé? C'est aussi cher ou plus cher qu'en Guyane. Du brut? Ou c'est interdit en UE, ou ça va demander des dédouanements pas possibles sans compter le problèmes précédents.

Les véhicules? Il va falloir régler les problèmes de standards (carburant, normes UE, assurances) et ça va prendre du temps si on y arrive un jour. Je ne donne pas quelques mois avant que quelques familles de gringos ou des routiers français se fassent dépouiller et/ou massacrer du côté de Calçoène, et vous verrez que plus personne n'ira à Macapa en bagnole ou camion,; deMacapa on va où d'ailleurs sauf à prendre encore une barge chère et dont la traversée est interminable?

Allez où vous voulez au Brésil et louez une voiture si vous en avez besoin, c'est mille fois moins d'embrouilles... et de frais!

Une concurrence aérienne pour contourner AF et AC par le Brésil comme il y en aurait eu une via Parbo? (qui d'ailleurs malgré la très grande... rusticité de la compagnie surinamaise et son peu de fiablité s'est avérée non rentable).

Là je rigole parce qu'à quelques euros près (je suis quaisment chaque semaine les comparateurs, AF et la TAM se tiennent avec un léger avantage sur le temps pour AF (si! si!) sauf en classe affaires mais qui de nous a les moyens de voler souvent en classe affaires?

Ca fait assez pour rentabiliser un sillon? Des fois la TAP est moins disante de quelques dizaines d'euros, comme la Lufthansa, mais c'est au prix d'une escale et d'un changement de zinc et pardon, vous je ne sais pas mais moi ,pour gagner maxi 80 euros, me taper 6h de vol et de correspondance en plus - risque de bagages retardés en sus - ça ne me tente pas. (je parle des destonations de hub à hub, PAR GIG, PAR GUAR). Franchement vous imaginez un hub à Cayenne? Il desservirait quoi?

Air France, il y a quelques années durant a sentit le coup venir et a proposé une ligne Cay/Prbo, les billets se sont vendus comme des petits pains alors que la ligne aérienne n'a jamais vu le jour


Faux. C'est justement parce qu'en dehors de l'engouement des premières semaines il n'y avait rien à tirer de cette ligne que "rien n'est venu". AF comme les autres compagnies n'est pas dotée d'une volonté de casser tel ou tel pays, telle ou telle ligne: s'il y a du blé à se faire elle mettra une ligne, s'il y en a à perdre elle s'en abstiendra. Tu as deux sortes de vol:

les coucous de 20 à 40 places qui ne seront jamais rentables parce que la part d'équipage pèse trop par rapport au nombre de PAX, que les taxes de décollage et d'atterrissage sont peu ou prou les mêmes que les gros zincs (même service d'aviation civile et portuaire). Il leur faut des subventions, légales en vols intérieurs au nom de la "continuité territoriale": cas d'air Guyane. Note que si une autre compagnie se portait concurrente lors des appels d'offre, elle pourrait l'emporter et mettre AG sur la paille. Ca ne s'est pas produit de nos jours par peur des réactions syndicales locales (on dira que les moeurs guyanaises sont plus rugueuses qu'ailleurs: les autres ne veulent pas mettre leurs pieds dans cette galère)
En international sur ces petites dessertes, on perd toujours du blé (sauf si on nourrit un gros hub et encore, c'est limite). On a eu l'exemple de la Taba, de la Penta pour le prouver! Il faut un moyen courrier, au moins 80-100 places mais ça coûte si cher à l'achat que ça doit voler tout le temps ou presque avec un fort taux de remplissage (de préférence deux parce qu'il arrive qu'un avion tombe en panne ou doive avancer la date de sa révision, on a vu aussi. mais aucune compagnie n'achète deux avions pour faire le travail d'un si des grosses comme la GOL peuvent en acheter 50 pour faire le travail de 45).

Rêve pas, ce ne sera jamais le cas ni vers Parbo ni vers Macapa puisque vers Belém... ça coince (hors de Belém on va tant à Macapa que dans tout le reste du Brésil et par extension, du monde et pourtant peu de gens vont à Belém en 2012... Notez que vous êtes choqués par l'idée d'aller à Belém pour rejoindre Macapa, mais en Europe quand si je prenais la Lufthansa MOINS DISANTE PARFOIS j'irais de paris à Lisbonne... via Francfort!)

Il faut cesser avec les idées certes généreuses du genre "nous avons une communauté de destin avec"..., ça ne regarde pas les hommes d'affaires ça.
Et je dirais que le politique aussi a d'autres priorités dans un état (l'Amapa) qui manque de tout et une région (la Guyane) qui manque de l'essentiel. De la pédopsychiatrie chez nous avant des "facilités pour aller à Macapa!" (et pourtant je voyage au Brésil et je n'ai pas besoin de pédo-psychiatre!) Je pourrais citer mille autres priorités!

"On a des thunes à gratter sur ce truc, oui ou non?", Ça c'est LA question depuis que par la grâce de l'Acte Unique européen, la subvention publique est globalement interdite à une entreprise privée.

Tu n'es pas en "continuité de territoire", donc tu ne peux pas subventionner. Ou alors si tu le fais ça doit être en direction de DEUX compagnies, une de chaque pays concerné. Comme même pour une il n'y a pas le marché...

N'oublions pas que l'Amapa et la Guyane sont liées pour de diverses raisons ( économiques, culturelles, historiques, connexion Internet, etc ... ) et je connais des gens qui seront prêts à payer un peu plus cher pour faire 1h d'avion que 7-8-9 heures de route.


Raisons économiques... lesquelles, concrètement? On vend quoi, on achète quoi (si, on vend notre or mais on ne se le fait pas payer...^^)
Raisons culturelles... Oui il y a quelques milliers sans doute de "couples mixtes" toujours barrés dans un sens - et ça ne va pas changer - par les visas qui empêchent leur famille de les visiter chez nous. A part ça c'est quoi, un voyage annuel pendant les vacances? Deux? (quand ces couples ne vont pas voir la famille hexagonale, une fois sur deux)
Qui à Macapa fréquente le centre culturel D. Mitterrand? Pourquoi y apprend-on peu l'anglais, mais plus que le français?
Qui en Guyane fait des étude supérieures en relation avec l'Amapa... dont les étudiants qui le peuvent fuient l'université vers d'autres un peu plus performantes?
Raisons historiques... A part l'incident de Mapa... Qu'est ce qui va nous pousser concrètement à aller là-bas? Sincèrement, la personne qui va au Brésil et qui se contente de Macapa est exceptionnelle: on pousse vers Belém a minima voire Fortaleza voire plus loin, et bis repetita, déjà dégager une ligne viable vers un trou de qq dizaines de milliers d'habitants, c'est dur!
Connexion internet. Je ne pige pas. Au contraire sauf pour qq techniciens le temps que ça se mette en place je ne vois pas en quoi ça fera voyager plus! La visio conférence est infiniment plus facile, efficace et économique et Internet le permet!
"je connais des gens qui seront prêts à payer un peu plus cher pour faire 1h d'avion que 7-8-9 heures de route." Le problème c'est que quand tu ajoutes tous les frais: aller à SGG, traverser, taxi, route, taxi, ça te revvenait déjà peu ou prou aussi cher que l'avion quand il y en avait un. Et pourtant les gens risquaient leur peau sur la route (et rarement 7 ou 8h... même en saison sèche, bcp plus depuis Cayenne)

**************

La vérité que vous n'intégrez pas, c'est la baisse énorme relative du prix des longs courriers. En 1983 je payais 6.000 F (900 euros) pour faire CAY-PAR-CAY en bétaillère (repas froid en libre service, un sacht à prendre sur un présentoir et les écouteurs à acheter 10F) c'est à dire plus cher qu'en 2012: six semaines de saliares pour l'AR contre 10j maintenant.

Mais j'avais un vol VARIG hebdomadaire pour Belém à 1.800F (plus les pass, pas chers, qui me faisaient aller partout au Brésil). Je réservais six mois à l'avance et les zincs étaient de ce fait pleins "ras la gueule": je préférais voyager au Brésil par plaisir d'abord et parce que je n'avais pas les moyens de revenir dans l'hexagone surtout que la vie au Brésil coûtait de trois à quatre fois moins cher qu'en Guyane même en vivant à l'hôtel.


Là en proportion (mêmer si c'est cher) le long courrier a baissé, le moyen courrier a augmenté et le Brésil est devenu - sauf pour ceux qui sont hébergés dans une famille - une destination relativement chère (hôtels, pass, restaus, etc.)

Cela change toute la clientèle potentielle.

D'une part la ville de Saint-Georges se doit de trouver de nouveaux point d'intérêts


OK, quoi? son monument aux morts? Son église? Avant de chercher à attirer du monde, qu'elle tente déjà de retenir ses enfants! (j'en sais quelque chose...)
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)

Message par janot973 » Ven Fév 10, 2012 10:33 am

Quel optimisme !!!
janot973
 
Message(s) : 30
Inscription : Dim Avr 27, 2008 9:53 am
Localisation : Guyane Française

Suivant

Retour vers Infos sur le Brésil

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)

cron