VOYAGE SAINT GEORGES DE L’OYAPOCK – FORTALEZA

Modérateur: benjamin

VOYAGE SAINT GEORGES DE L’OYAPOCK – FORTALEZA

Message par danlep » Sam Mars 27, 2010 6:20 pm

Voyage Aller effectué du 01/02/2010 au 07/02/2010.
Voyage retour effectué du 02/03/2010 au 08/03/2010.

1 – BARGE St GEORGES – OYAPOQUE.

La barge de la compagnie LUNAY ne fonctionne pas les samedis et dimanches.
a) Réservation (sauf le week end):
- Bureau de la LUNAY à Oyapoque. Tél : 00 55 (96) 35 21 16 31 – En portugais uniquement.
- Patron de la barge: Luis.
Barge du côté brésilien. Tél : 00 55 (96) 99 61 76 08.
Barge du côté français. Tél : 06 94 41 02 48.
b) Tarifs.
- 200 € avec 1 seul véhicule sur la barge.
- 120 ou 150 € avec 2 véhicules sur la barge.
- 80 ou 100 € avec 3 véhicules.
Les différences de tarifs dépendent du type de barge ou de la tête des clients (A déterminer).

2 – FORMALITES A OYAPOQUE.

Les formalités sont indispensables, à la Police Fédérale (Durée : 15 min environ) et à la Recette Fédérale pour enregistrer le véhicule (Durée : 1 h environ).
Elles sont gratuites.

3 – BR 156 : OYAPOQUE – MACAPA : 610 Km.

Au départ d’Oyapoque.
a) 0 à 52 Km.
Belle route bitumée à 2 voies.
b) 52 Km à 219 Km (Calçoène).
167 Km de piste en latérite avec une quarantaine de ponts en bois, en plus ou moins bon état, à traverser lentement, avec quelques précautions pour certains.
Malgré la pluie, cette piste ne présente pas, actuellement, de difficultés particulières pour un 4x4 ou une voiture 2x4 présentant une garde au sol assez élevée.
Si vous avez un problème mécanique du côté de Calçoène, une seule adresse :
M. Rogério MATIAS COSTA. Tél : (96) 91 43 44 09 à Calçoène. Le garage situé à gauche à l’entrée du village de Calçoène, ne paie pas de mine : 1 auvent en tôle, 1 pont-élévateur, 1 caisse à outils, mais visiblement le garagiste est un pro (diesel et essence), compétent, honnête et sympathique. Ses tarifs sont plus que raisonnables et il fera tout pour vous dépanner (Même un aller-retour à Macapa, à 400 Km de là !!!...).
c) 219 Km (Calçoène) à 610 Km (Macapa).
Belle route bitumée à 2 voies se dégradant aux environs de Macapa.

4 – TRAJET FLUVIAL MACAPA – BELEM.

4.1 – POUR LE VEHICULE.
Une compagnie sérieuse : la SILNAVE disposant de barges spécialisées dans le transport des voitures et camions. Les barges ne transportent pas de passagers.
Durée du voyage : 36 h environ.
a) A Macapa.
- Tél : M. Bento ? : (96) 91 14 30 70.
M. Sandro ? : (96) 32 82 10 17.
- Embarquement et débarquement des véhicules dans l’établissement de la SILNAVE à Santana, prés du fleuve.
- Départ les lundis, mercredis et vendredis, en général l’après-midi. Il faut amener le véhicule la veille ou au plus tard, le matin.
- Enregistrement et paiement en liquide sur place.
- Tarifs pour un gros 4x4 : Pour un aller simple, 850 R$ plus 250 R$ pour une assurance facultative. Pour un aller et retour, 1600 R$ avec l’assurance. Ces prix nécessitent un peu de marchandage.
b) A Belém.
- Tél : M. Rosildo ?: (91) 91 66 90 04.
- Embarquement et débarquement des véhicules dans l’établissement de la SILNAVE à Icuaraci.
- Départ les lundis, mercredis et vendredis, en général l’après-midi. Il faut amener le véhicule la veille ou au plus tard, le matin.
- Enregistrement et paiement en liquide sur place.

4.2 – POUR LES PASSAGERS.
Possibilité de prendre un transport comme l’ « Admiral do mar ».
- Durée du voyage : 24 h environ.
- Embarquement et débarquement à Santana, prés de Macapa et au port de Belém.
- Prendre les billets dans une agence de voyage ou sur place à l’embarquement, s’il reste des places. En général, on paie en liquide.
- Tarifs : 400 R$ pour 2 dans une « suite » qui n’a de suite que le nom. Les tarifs sont moins élevés dans les cabines pour 2 ou 4 personnes et en hamacs.

5 – BR 316 : BELEM – TERESINA et BR 343 : TERESINA – PIRIPIRI.
- Route bitumée à 4 voies séparées au départ de Belém, puis belle route à 2 voies par la suite.

6 – BR 222 : PIRIPIRI – FORTALEZA.
- Route bitumée à 2 voies dans un état moyen, fortement dégradée dans les derniers 250 Km avant Fortaleza.

7 – CONCLUSIONS.
Voyage ne présentant pas de difficultés majeures et agréable si l’on respecte quelques règles simples.
- Rouler de jour. Cela permet d’éviter les éventuels gros nids de poule que l’on peut découvrir ça et là, même sur une route en bon état. Par ailleurs, cela évite les éventuelles mauvaises rencontres. Pour ma part, je n’ai rencontré que des gens gentils et prêts à rendre service, et heureusement car j’ai eu besoin d’aide (remorquage) entre Oyapoque et Calçoène.
- Rouler de préférence le matin. Les poids lourds, certains, véritables mastodontes de 30 m, semblent prendre la route l’après-midi et rouler toute la nuit.
- Rouler ,si possible, les samedis et dimanches. Ces jours-là, une majorité de routiers est en repos.
- Ne pas attendre le dernier moment pour faire le plein. Dans certaines régions (Piaui et Ceara, en particulier), on peut faire une centaine de Km sans voir une station service.
- Enfin, il est bon d’avoir une traduction officielle en portugais de son permis international, si vous ne voulez pas être bloqués de ½ h à 3/4 h par la police. En effet, c’est le truc que les policiers ripoux ont trouvé pour essayer de nous soutirer de l’argent. Tout y passe, menace de saisie du véhicule, menace d’une amende de 500 ou 900 R$...Dans tous les cas, rester zen et faire preuve de bonne volonté. Un plus est de ne pas parler portugais. Quelques mots seulement. Dans tous les cas, ne pas payer. Au bout d’un certain temps (jusqu’à ¾ h), fatigués, ils vous redonnent vos papiers avec un « Ta bon ». Pour ma part, cela m’est arrivé 3 fois du côté de Fortaleza : 1 fois par la police de la route et 2 fois par la police municipale de Caucaia.
BON VOYAGE A VOUS.
danlep
 
Message(s) : 2
Inscription : Mar Mars 16, 2010 10:03 pm
Localisation : Guyane

Message par le_webmestre » Sam Mars 27, 2010 8:00 pm

Un très grand merci pour ce super témoignage qui corrobore, précise et réactualise certaines données du site. Je n'ai pour ma part jamais été confronté à ces problèmes de corruption (j'ai conduit jusqu'à São Luis et Barreirinhas et fait de la route avec un copain près de Fortaleza). Il y a eu peut-être une tentative par un municipal à São Luis il y a quelques années, mais comme je n'ai absolument pas tilté, il a laissé tomber... Ils évitent d'être obligés de devenir trop explicites, surtout que si ça s'envenime, la police touristique peut aussi s'en mêler...
le_webmestre
Site Admin
 
Message(s) : 284
Inscription : Mer Juin 27, 2007 4:14 pm


Retour vers Autres routes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron