article du 23 août: visite de Lula à Oiapoque?

Modérateur: benjamin

article du 23 août: visite de Lula à Oiapoque?

Message par benjamin » Dim Août 26, 2007 8:56 am

Selon le sénateur Gilvam Borges, le président Lula se rendra dans l'Amapá mi-septembre, afin de signer une convention de dévolution de terres de l'Union à l'état d'Amapá (projet d'ailleurs controversé). A cette occasion, après Macapá, il se rendrait à Oiapoque afin d'évoquer les problèmes de la ville-frontière. A suivre. (Source: Diario do Amapá)


Compte tenu du népotisme effrayant, ainsi que de la corruption généralisée qui règne dans l'état de l'Amapa, pourquoi le pouvoir fédéral lui abandonne-t-il des valeurs inestimables?

Des terras indigenas ne sont-elles pas touchés?

_____________________

Espérons, si cette visite est confirmée, que la ville d'Oiapoque sera nettoyée de ses éléments les plus glauques auparavant et que Lula saura évoquer les problèmes dans leur globalité: d'accord, l'immigration clandestine, plaie pour la Guyane, mais aussi le tourisme sexuel des originaires de cette région: après tout, sans client il n'existerait pas et les vicrimes sont incontestablement brésiliennes - avec une très forte proportion de mineur(e)s!
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)

Message par le_webmestre » Dim Août 26, 2007 2:36 pm

La dévolution des terres à l'état d'Amapa répond à une demande pressante du sénateur José Sarney, lui-même relayant les souhaits de ses alliés politiques locaux, souvent propriétaires terriens... Pas très rassurant, mais les terres indigènes et les réserves fédérales ne devraient pas être touchées: la FUNAI et l'IBAMA pourraient s'y opposer.

La visite de Lula à Oiapoque devrait avoir lieu entre le 10 et le 13 septembre. Le nettoyage -comme toujours- devrait avoir un effet très limité dans le temps...

Il existe en ce moment dans l'Amapa un courant assez anti-français, s'appuyant sur un vieux de nationalisme hérité des années 70. Le durcissement de la lutte contre l'orpaillage clandestin contrarie de puissants lobbys...
le_webmestre
Site Admin
 
Message(s) : 284
Inscription : Mer Juin 27, 2007 4:14 pm

Message par benjamin » Dim Août 26, 2007 2:39 pm

le_webmestre a écrit :Il existe en ce moment dans l'Amapa un courant assez anti-français, s'appuyant sur un vieux de nationalisme hérité des années 70. Le durcissement de la lutte contre l'orpaillage clandestin contrarie de puissants lobbys...


je suis très preneur d'informations.

Mais les expulsions massives pas toujours faites dans le respect du droit (spoliation de biens particuliers) joue aussi de plus en plus sur la population...

A ma dernière visite, les Amapaenses faisaient la part des choses (injustement d'ailleurs) entre "Guyanais" et "Français". Est-ce toujours le cas?
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)

Message par le_webmestre » Lun Août 27, 2007 7:27 am

Ce discours anti-français est plutôt le fait d'un petit groupe très actif dans des interventions sur des sites ou blogs (intervenants sur Amapabusca ou ce nouveau site http://jornalamapaemdia.zip.net/). Certaines choses sont vraies, mais les choses sont peu replacées dans leur contexte et les termes utilisés sont souvent outranciers. Ces discours semblent avoir une certaine influence sur la gauche locale, largement ignorante des problèmes de la frontière (Français=gringo=Bush). N'oublions pas non plus qu'il y a quelques années l'actuel sénateur Gilvam Borges voulait rien moins qu'annexer la Guyane.

Les expulsions choquent localement, c'est vrai. Elles ne sont certainement pas toutes faites correctement. Mais rien n'apparaît dans les textes sur les exactions commises sur le territoire guyanais. Les meurtres, vols ou attaques commis par certains Brésiliens ne sont jamais repris dans la presse du Nord, contrairement aux actions de la gendarmerie, généralement présentée comme s'en prenant violemment à des Brésiliens sans défense. Rien n'apparaît non plus sur tous ces Brésiliens qui ont réussi en Guyane, qui sont aujourd'hui entrepreneurs, employés, ouvriers, et ne se voient pas une seconde retourner vivre dans les conditions que leur offre le Brésil.

Le rôle des trafiquants locaux dans l'emploi d'une main d'oeuvre misérable ou l'organisation de la prostitution n'est jamais évoqué. Comme souvent au Brésil, l'accusation des méchants gringos est surtout un écran de fumée pour cacher les responsabilités des dirigeants, qui traitent beaucoup plus mal et avec beaucoup plus de mépris leur propre peuple que ne le font les gendarmes français.
le_webmestre
Site Admin
 
Message(s) : 284
Inscription : Mer Juin 27, 2007 4:14 pm


Retour vers Commentaires sur les articles de Brasilyane.com

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron