Mort d'un français à Oiapoque

Modérateur: benjamin

Mort d'un français à Oiapoque

Message par Alban973 » Ven Oct 26, 2012 3:28 pm

Bonjour,
Vu dans le France Guyane d'aujourd'hui vendredi 26/10... quelqu'un connait-il l'identité de la victime?
Cdt,
Alban973
 
Message(s) : 4
Inscription : Lun Mai 24, 2010 4:29 pm

Message par benjamin » Sam Oct 27, 2012 8:23 am

C'est confirmé? Ce n'est pas sur le site du journal, en tout cas...
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)

Message par le_webmestre » Sam Oct 27, 2012 8:53 am

De son côté Guyane 1ère a parlé hier soir d'un cadavre non identifié retrouvé dans l'Oyapock, près du pont, mais rien de plus. Comme c'était une brève ultra courte, elle ne doit être trouvable qu'au moyen de l'outil de recherche de France-Guyane, journal dont les informations sont souvent à prendre avec des pincettes (j'ai déjà eu affaire à des jeunes journalistes qui m'appelaient pour avoir des précisions sur des événements à Oiapoque sans avoir jamais mis les pieds ne serait-ce qu'à Saint Georges !).
FX GERARD, webmestre de Brasilyane.com
le_webmestre
Site Admin
 
Message(s) : 284
Inscription : Mer Juin 27, 2007 4:14 pm

Message par benjamin » Sam Oct 27, 2012 9:01 am

le_webmestre a écrit :De son côté Guyane 1ère a parlé hier soir d'un cadavre non identifié retrouvé dans l'Oyapock, près du pont, mais rien de plus. Comme c'était une brève ultra courte, elle ne doit être trouvable qu'au moyen de l'outil de recherche de France-Guyane, journal dont les informations sont souvent à prendre avec des pincettes (j'ai déjà eu affaire à des jeunes journalistes qui m'appelaient pour avoir des précisions sur des événements à Oiapoque sans avoir jamais mis les pieds ne serait-ce qu'à Saint Georges !).



OK, l'histoire de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours :lol:

Je confirme le peu de sérieux de pas mal de journalistes... je me rappelle un long entrefilet sur "le consulat de France à Oiapoque"...

Dans la région, les rumeurs cavalent plus vite qu'un Armstrong chargé d'EPO et d'hormones de croissance. J'ai le souvenir de ce malheureux adjoint de gendarmerie "qui avait été torturé de façon barbare au Brésil avant d'être jeté dans le fleuve: on lui avait crevé les deux yeux!"

Or le pauvre s'était tout simplement noyé et comme son corps était resté 24h dans le fleuve, malheureusement pour sa dépouille, les poissons avaient commencé à se servir. D'où "les marques de torture incontestables" dont tout St-Georges se délectait.

******************

Sinon, dans la partie "verrouillée" accessible aux seuls abonnés.

On parle dans le chapeau lisible par tous d'un homme qui a fait un malaise, qui a été hospitalisé à Oiapoque, et qui y est mort malgré une approche des pompiers et du SMUR

SAINT-GEORGES. Les pompiers et le Smur ont été appelés hier vers 15 heures. Un Français avait été hospitalisé à Oiapoque après avoir fait un malaise. Le Smur a envoyé un hélicoptère qui s'est posé, côté Guyane, près du nouveau pont. Les pompiers et le Smur sont allés voir la victime /....
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)

Message par le_webmestre » Sam Oct 27, 2012 9:06 am

Ceci dit, après vérification auprès d'un officiel, il s'agirait bien d'un Français hospitalisé dans le coma à Oiapoque pour lequel la préfecture a monté une opération de rapatriement (bien que rénové récemment, l'hôpital d'Oiapoque est plutôt une coquille vide); je poursuis les vérifications, mais c'est le week-end...
FX GERARD, webmestre de Brasilyane.com
le_webmestre
Site Admin
 
Message(s) : 284
Inscription : Mer Juin 27, 2007 4:14 pm

Message par benjamin » Sam Oct 27, 2012 9:15 am

Note qu'en face, à St-Georges, il vaut mieux aussi ne pas être malade, surtout le week end.
Il y a encore deux ans, on passait strictement dans l'ordre d'inscription, sans aucune considération liée à l'urgence ou à la douleur, avec néanmoins des exceptions mystérieuses, pour untel ou untel.

Et encore, il y avait du progrès, parce que quelques années encore avant, quand beaucoup de patients (dans tous les sens du terme) étaient avant, on nous disait: "vous pouvez revenir dans deux ou trois heures, pas la peine d'attendre"

Il y a aussi un "avant projet de prédiscussion préparatoire à une commission" (je caricature à peine) pour que des services soient mis en commun: passer une radio banale pouvait être plus facile à Oiapoque qu'à Cayenne, par exemple. Cela n'a jamais abouti.
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)


Retour vers Infos sur le Brésil

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron