Traque anti pédophiles à Oiapoque: enfin?

Modérateur: benjamin

Traque anti pédophiles à Oiapoque: enfin?

Message par benjamin » Ven Jan 29, 2010 8:12 am

Il semblerait que la police se fasse un peu plus active dans ce domaine, stimulée par nombre d'articles de la presse brésilienne - pas seulement de l'Amapa.

Un médecin exerçant en Guyane serait emprisonné pour avoir photographié une adolescente dans une posture pornographique (source: France Guyane)

En dehors de ce cas précis (faute d'informations détaillées et présomption d'innocence oblige) il est à souhaiter pour les gamins et gamines de cette petite ville que cela ne soit pas un feu de paille, et que la traque s'intensifie (dans le respect des principes du droit, bien sûr).

Cela fait des années que ce "tourisme" (dont les adeptes sont autant des résidents de Guyane que des garimpeiros en mal de sensations après des mois de frustration dans la jungle) gangrène Oiapoque, détourne des enfants et adolescents de familles pauvres et déstructurées de la voie normale des études et de l'apprentissage professionnel.

Cela fait aussi des années que certaines autorités, certains journalistes et des associations dénoncent cette situation malgré les menaces qui pèsent sur ceux qui remettent en cause des situations acquises. Évolution?
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)

Message par le_webmestre » Ven Jan 29, 2010 1:20 pm

Cette information est reprise également sur le site correaneto. Effectivement, si ça pouvait refroidir les ardeurs malsaines de certains, ce ne serait pas plus mal.
le_webmestre
Site Admin
 
Message(s) : 284
Inscription : Mer Juin 27, 2007 4:14 pm

Message par benjamin » Ven Jan 29, 2010 1:25 pm

le_webmestre a écrit :Cette information est reprise également sur le site correaneto. Effectivement, si ça pouvait refroidir les ardeurs malsaines de certains, ce ne serait pas plus mal.


Je ne trouve pas, as-tu l'URL?

________________

D'après France Guyane, il y aurait eu "partage de chambre" avec deux gamines dont une de huit ans, rappelée par le réceptionniste de l'hôtel qui trouvait cela "étrange".

Cela semble montrer que les hôtels sont décidés à faire le ménage, soit par crainte des dénonciations et poursuites, soit par souci de voir triompher la morale. Saine évolution: on faisait à peu près n'importe quoi il y a quelques années, au vu et au su de tout le monde.

La personne en cause (toujours présumée innocente) interpellée au moment où elle prenait des photos pornographiques (version du moment) a singulièrement aggravé sa situation en tentant de s'évader et de prendre une pirogue pour revenir en Guyane.

Elle risque de deux à six ans de prison au Brésil - soit sensiblement la même peine qu'en France. Sauf que si condamnation il y a, ce ne sera pas dans les mêmes conditions de confort que se déroulera le séjour.

Il reste à espérer que dans l'hypothèse où les faits sont avérés après enquête approfondie, le procès et la peine auront valeur pédagogique et dissuasive et que dans le cas d'une erreur, la vérité éclatera rapidement.

A noter que cette police fédérale chargée du dossier fait en général des procédures "carrées" et qui tiennent la route, au contraire des polices locales plus... rustiques.

La durée de l'enquête de flagrance est plus élevée au Brésil qu'en France: sur décision d'un magistrat, elle peut aller jusqu'à plusieurs mois.

La tentative de fuite n'aidera pas l'avocat à obtenir une libération sous condition - surtout dans une zone frontalière.
Benjamin
Avatar de l’utilisateur
benjamin
 
Message(s) : 420
Inscription : Dim Juil 01, 2007 1:53 pm
Localisation : Meaux (3/4) - Belém (1/4)


Retour vers Infos sur le Brésil

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron